erreurs de management
Débuter en Management

Les 5 erreurs de management les plus courantes

Les premiers pas de managers sont impressionnants. On se sent à la fois excité par ce nouveau poste obtenu, mais aussi très anxieux à l’idée de se planter.

Sans que nous en ayons vraiment conscience, nous mettons en place tout un tas de petits mécanismes de défense. Le but? Nous protéger contre les éventuelles attaques extérieures.

C’est un peu comme si on ouvrait la porte de notre navette spatiale pour la première fois sur une terre lointaine et inconnue. On ne reconnait pas le paysage, la flore est nouvelle et la faune inquiétante.

Dans la précipitation et l’excitation de la découverte, nous faisons tous quelques erreurs. Aussi, avant d’ouvrir votre porte et de vous aventurer dans la jungle, voici les 5 erreurs de management les plus fréquentes et les plus dangereuses pour vous et votre SPA.

1.Tout faire soi-même

“Si je veux que se soit bien fait, il faut que je le fasse moi-même.”

Manager Omnipotent

C’est une erreur de management extrêmement fréquente.

Vous venez de débarquer à votre poste et un sentiment de toute puissance et d’importance peut vous envahir. C’est complètement légitime. Après tout, vous êtes bien celle ou celui a qui on a confié la responsabilité du poste de SPA manager. Vous devez faire bonne figure et vous imposer rapidement.

Malgré tout, sachez que les managers qui pensent qu’il feront forcément mieux que leur équipe font rarement de bons leaders.

Si vous avez du mal à déléguer les responsabilités, c’est que ces tâches vous servent avant tout à valoriser votre confiance en vous.

Ne perdez pas votre objectif de vue: ce n’est pas votre ego qui doit être gonflé à bloc, c’est votre équipe et vos résultats.

2.Déléguer uniquement les tâches ingrates

Cette erreur de management vous indique tout de même quelque chose de positif: vous êtes sur la bonne voie.

Vous avez pris conscience que vous ne serez pas en mesure de tout assumer seul. Très bien. Vous allez donc commencer à déléguer quelques tâches…insignifiantes.

Ce sont ces petites choses que personne n’aime faire. Ni vous, ni vos équipes.

Par exemple: le linge et le ménage si vous ne faites pas appel à un service extérieur. Compter les stocks. Trier les produits ouverts. Ranger les livraisons. Rien de bien passionnant.

Apprenez à ne pas garder les tâches sympas rien que pour vous.

Besoin de changer les uniformes ou le linge? Pourquoi ne pas laisser votre équipe feuilleter les catalogues et décider par eux-même? Donnez leur un budget et laissez venir leurs propositions.

Une nouvelle collection de produits chez une marque que vous utilisez? Prévoyez une session découverte avec la démonstratrice et toute votre équipe pour leur demander leur avis avant de prendre une décision.

Besoin de faire du repérage pour lancer une nouvelle promotion? Envoyez vos troupes observer la concurrence pour vous aider.

Vous venez de lancer un site internet pour votre SPA? Peut-être avez-vous des belles plumes parmi vos employés. Demandez-leur de rédiger quelques mots ou de prendre des belles photos.

Ces tâches sont importantes pour votre entreprise et valorisantes pour tout le monde. Impliquez vos équipes et déléguez aussi les choses qui font sens…Pas seulement les tâches que tout le monde peut faire facilement.

3.Ramener du travail à la maison

Il n’y a rien de mal à faire quelques heures supplémentaires pour terminer une tâche importante.

En revanche, si vous commencez à ramener systématiquement du travail à la maison, vous commettez une grosse erreur de management.

Qu’est ce que cela prouve? Que vous avez si peu confiance en vos équipes que vous ne leur confier aucune tâche importante.

Pire. Cela prouve que vous ne savez pas comment former vos équipes pour vous aider à faire tourner la boutique.

Le principal danger qui vous guette est que vos employés finiront par en avoir assez de ne pas être considérés. Si vous ne leur donnez aucune chance d’apprendre et de faire leurs preuves, pourquoi resteraient-ils dans une entreprise où ils n’ont aucune chance d’évolution personnelle ni professionnelle? Vous resteriez vous?

Si vous commencez à voir vos équipes fondre comme neige au soleil alors que vos journées se finissent à 2h du matin, posez-vous les bonnes questions.

4.Penser que vos équipes ne veulent pas de responsabilités

Si vous pensez que vous êtes la seule personne de votre entreprise à avoir de l’ambition, vous vous fourrez le doigt dans l’œil.

Souvenez-vous d’où vous venez. Vous avez probablement vous aussi occupé un poste de technicien avant de devenir manager. Il y a fort à parier que certains membres de votre équipe envisagent eux aussi de gravir les échelons.

Donnez-leur une chance. Ne craignez pas de vous faire doubler. Il est plus facile de partir du principe que se sont les autres qui ne veulent pas de responsabilités, plutôt que de s’avouer que c’est nous qui ne voulons pas déléguer.

Personne n’a pour vocation de rester en bas de l’échelle toute sa vie. Certains sont plus proactifs que d’autres, mais nous nourrissons tous des ambitions d’évolution.

C’est ça aussi, le poste de manager: savoir déceler les compétences chez vos collaborateurs, les encourager et les aider à se développer.

Les lettres de recommandation

Si vous faites partie d’une large structure, n’hésitez pas à écrire des lettres de recommandation pour vos employés. Ils pourront s’en servir pour postuler lors d’une ouverture de poste par exemple.

Ils pourront aussi s’en servir pour postuler ailleurs, mais ils garderont pour vous une tendresse et un respect bien particulier.

Qui sait? Peut-être que vous aussi vous serez un jour amené à changer de crèmerie et retomberez sur d’anciens collègues de travail. Autant construire des relations qui résisteront aux changements de situations. Le monde est petit…

5.Ne pas prendre de vacances

Quand je parle de vacances, je veux dire une vraie coupure et non pas un lundi posé de temps en temps ou deux jours par ci par là.

Vous avez l’impression que votre SPA ne pourra pas fonctionner sans vous plus de 48 heures? Alors vous avez un problème. Cela signifie que vous n’avez pas mis en place un fonctionnement vous permettant de vous absenter. C’est très dangereux à la fois pour vous et pour l’entreprise.

Outre le fait que vous ne serez jamais en mesure de profiter d’un repos bien mérité, vous n’avez pas non plus le droit de tomber malade par exemple.

Quand vous vous absentez, ne laissez pas d’instructions visant à laisser de côté certaines tâches jusqu’à votre retour. C’est l’occasion idéale de déléguer. Apprenez à quelqu’un comment faire et faites lui confiance.

Dans le même genre, ne laissez pas votre numéro de téléphone personnel en demandant à être appelé pour un oui ou pour un non. Laissez vos équipes prendre leurs responsabilités et s’organiser en votre absence. Veillez évidemment à rester joignable pour les urgences qui en sont vraiment: le feu, un cambriolage ou une catastrophe naturelle.

En dehors de ça, vos équipes doivent être en mesure de continuer à faire tourner la boutique sans vous. Sinon, cela signifie que vous avez fait une erreur de management.

Si vous ne mettez pas en place ce type de fonctionnement, vous saurez alors quoi penser de la phrase “je ne peux même pas m’absenter deux jours sans qu’on m’appelle”.

Non seulement vous aimez cette situation car elle vous donne de l’importance, mais en plus vous vous préparez des années de retraite bien maussades. Quand vous n’aurez plus votre travail pour satisfaire votre ego, votre vie risque de s’effondrer comme un château de cartes.

D’autres erreurs de management fréquentes

“Lorsque l’on est amené à diriger des collaborateurs, il est certains écueils dont il vaut mieux être pleinement conscient. Cela permettra d’éviter de commettre des erreurs de management…
Bien entendu, selon le contexte, le pays, le type d’activité, les équipes gérées, entre autres, les difficultés ne sont pas les mêmes.
Parmi ces erreurs à écarter, on retrouve notamment :
déshumaniser son personnel… et se montrer soi-même indifférent, ne jamais être disponible, parler et s’écouter parler au lieu de pratiquer une écoute active de ses collaborateurs, ne pas reconnaître ses propres bévues, donner des objectifs ambigus, s’entêter à vouloir tout contrôler et ne jamais déléguer, pratiquer la non communication, etc.”

Manager GO

Retrouvez l’intégralité de cet article sur les erreurs de management sur le site Internet de Manager GO.

Commencez à déléguer maintenant!

J’espère que ces 5 erreurs de management vous auront ouvert les yeux sur l’importance capitale d’apprendre à déléguer. Si vous êtes déjà en poste et que vous vous êtes reconnu dans certains aspects, je vous félicite.

Cela prouve que vous avez suffisamment de discernement et d’honnêteté envers vous-même pour apporter des changements à vos pratiques de management.

Il faut parfois plusieurs mois ou plusieurs années pour s’avouer que l’on n’ai pas parti dans la bonne direction. Mais rien n’est gravé dans le marbre! Commencez dès à présent à poser les jalons pour un avenir plus radieux.

Qu’en pensez-vous? Avez-vous ce genre de difficultés? Partagez et posez vos questions en commentaire, je serai ravie de pouvoir vous aider.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de lire gratuitement le Guide d'introduction au métier de SPA Manager: 10 compétences essentielles à maîtriser.