prise de poste dans un spa en difficulté
Cas d'école

Arriver dans un SPA en difficulté: attention au syndrome de la révolution

Le syndrome de la révolution est une erreur commune aux managers confrontés à une prise de poste dans un SPA en difficulté. Concrètement, cela revient à raser le bâtiment dès votre arrivée, sans ménagement.

Une démonstration de pouvoir et d’autorité qui vous attirera non seulement les foudres de vos équipes, mais aussi une charge de travail démesurée. Évitez le syndrome de la révolution en développement deux compétences: patience et observation.

Directives venues d’en haut

Dans certains cas, vous aurez été nommé au poste de SPA manager d’une structure en pleine crise. Les directives et les objectifs qui vous auront été donnés par vos supérieurs ne seront pas forcément très précis. En effet, ce sont typiquement des postes où l’on vous donnera “carte blanche”.

La phrase clé: “Faites ce que vous voulez, mais faites bouger les choses, vite.”

SOS

Certaines entreprises et équipes laissées à l’abandon ou ayant subi les répercussions d’un mauvais management ont besoin de changements immédiats.

Ces situations particulièrement périlleuses vous font embarquer sur un bateau qui coule avec un petit sceau pour écoper. La bonne nouvelle, c’est que vous n’êtes pas tout seul à avoir un sceau: vos équipes peuvent vous aider.

La mauvaise nouvelle, c’est qu’ils sont probablement épuisés car ils écopent déjà depuis longtemps. Aussi, ils ne vous connaissent pas. Ils ne sont pas certains de pouvoir vous faire confiance, il va falloir les rassurer et les apprivoiser.

Techniques de survie

Si la structure a été laissée à l’abandon, sans management, depuis un long moment, vos équipes auront probablement déployés leurs propres techniques pour survivre.

Si vous débarquez avec vos gros sabots en leur imposant des changements radicaux sans prendre le temps d’observer les process et habitudes déjà en place, ne vous attendez pas à être accueilli à bras ouverts.

De plus, vous ne pouvez pas attendre d’une armée éreintée par un long combat de se présenter à vous en pleine forme. Ils ne seront pas forcément motivés et prêts à retourner sur le champ de bataille en apprenant de nouvelles techniques de combat.

La bonne attitude à adopter

Observez. Discutez. Rassurez.

Prenez le temps de faire le tour de vos équipes et de votre SPA. Analysez ce que vous voyez et entendez. Notez tout ce qui se présente à vous.

Surtout au début: ne dites rien.

Même si la situation revêt un caractère d’urgence, ménagez vos équipes. Ils ne sont pas prêts à se lancer dans une révolution.

Votre rôle de manager consistera alors à faire preuve de discernement. Quels sont les points sur lesquels:

  • Vous pouvez mettre en place des solutions simples et efficaces;
  • Qui vous feront avancer concrètement vers votre objectif global;
  • Et que tout le monde pourra observer: vos équipes et ceux à qui vous devez rendre compte.

En revanche, ne tombez pas dans le rôle du sauveur. Trouvez un juste milieu entre écoute efficace et meilleur ami. Vous ne pouvez pas vous permettre de passer vos journées à écouter les plaintes et à essuyer les larmes. Vous avez un boulot à faire.

Aussi, vous n’êtes pas le Messie. Seul, vous n’arriverez à rien. Laissez tomber l’auréole qui se dessine au-dessus de vous et gardez la tête froide.

Restez ferme, mais ouvert. Une main de fer dans un gant de velours.

Cultivez la patience

Peu importe les décisions que vous allez prendre. Cultivez la patience envers vos équipes pour leur laisser le temps de s’adapter.

Fixez des objectifs de temps qui font sens. Par exemple, ne leur demandez pas de révolutionner leurs méthodes de vente pour doubler le chiffre d’affaire en une semaine.

Les seules choses que vous risquez de provoquer en visant trop haut, trop vite, sont de la peur et de la frustration. Vous avez besoin de rebooster la confiance en soi de vos collaborateurs, pas de leur pousser la tête sous l’eau.

Par contre, soyez ambitieux. Ne fixez pas des objectifs trop petits car, même si ils sont atteints, ils ne résonneront pas comme une victoire. Encore une fois, faites preuve de discernement et de patience pour tenter des choses et vous ajuster.

Obervation

Le syndrome de la révolution suggère que vous ne preniez pas le temps d’observer votre nouvel environnement.

C’est une erreur car vous pourriez vous rendre compte que certains aspects de la structure fonctionnent déjà plutôt bien. Sans parler de les laisser en l’état sur le long terme, cela ne fait peut-être pas parti de vos priorités.

En prenant le temps d’observer les méthodes de travail et les habitudes en place, vous pouvez gagner un temps précieux.

Cela peut aussi vous donner des leviers non négligeables pour féliciter vos équipes et les valoriser.

En outre, si vous vous lancez à corps perdu dans une révolution du sol au plafond, vous allez griller toutes vos cartouches dès le début. Gardez-en un peu sous le pied!

Vous êtes sûrement hyper motivé et une irrésistible envie de prouver votre valeur peut vous ronger les tripes. Ne cédez pas à votre ego et adoptez plutôt une attitude qui inspire du respect.

Votre période d’essai

Lorsque vous allez prendre vos fonctions de SPA manager, ne négligez pas un point crucial: c’est vous qui êtes en période d’essai face à votre équipe et non l’inverse.

Outre le management au-dessus de vous à qui vous allez devoir rendre des comptes, vos collaborateurs auront aussi leur mot à dire.

Si vous négligez cet aspect de la situation, tous vos efforts pourront être réduits à néant. Vous n’êtes rien sans les personnes qui vous aident chaque jour sur le terrain à faire tourner la boutique. Si eux ne vous font pas confiance et rechignent à vous suivre, vous allez droit dans le mur.

Avant vous

Respectez le travail de vos prédécesseurs, sans juger.

Vous ne savez pas pourquoi la situation à tourné au drame, par quoi ils sont passés et ce qu’ils ont tenté.

Partez du principe qu’ils ont fait du mieux qu’ils ont pu en fonction de leurs capacités. En outre, poignarder dans le dos quelqu’un qui n’est plus là pour se défendre ne vous apportera rien de bon.

Observez et posez des questions sur ce qui a déjà été tenté. Vous ne voulez pas arriver un matin pour proposer une idée de génie à vos équipes et vous rendre compte que cela a déjà été mis en place, sans succès.

Cette période d’analyse complète de votre nouvel environnement sera cruciale pour la suite: ne la négligez pas.

Vous pouvez aussi vous pencher sur les compétences qui vous seront nécessaires pour développer vos qualités de leader.

C’est à vous!

Si cet article vous a plu, partagez-le à l’aide des boutons de réseaux sociaux ci-dessous.

Aussi, si vous êtes actuellement confronté à cette situation de prise de poste au sein d’un SPA en difficulté ou que vous l’envisagez, vous pouvez poser vos questions dans la zone de commentaires.

Au plaisir de vous aider!

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de lire gratuitement le Guide d'introduction au métier de SPA Manager: 10 compétences essentielles à maîtriser.