amitié au travail
Cas d'école

Amitié au travail: quand l’ami devient l’employé

L’amitié au travail est un sujet sensible. Quand on se retrouve à manager une personne devenue plus qu’un ou une collègue de travail avec le temps, la situation peut s’avérer compliquée à gérer.

Certains principes de management peuvent vous aider à établir des lignes claires. Il s’agit de trouver un équilibre éthique entre ce que votre poste de responsable exige et vos relations personnelles amicales.

La relève

Cela faisait six mois que j’avais été promue au poste de SPA manager. Je connaissais bien ma nouvelle équipe, et pour cause: j’avais travaillé avec certains d’entre eux pendant plus d’un an avant de devenir leur responsable.

Je travaillais sur des bateaux de croisières, changeant de bateau tous les six mois environ, avec des pauses de un ou deux mois entre chaque contrat.

La compagnie détenait alors 5 SPA répartis sur 5 navires. Chacun d’entre eux naviguaient dans une zone différente du globe. Cela représentait un total d’une centaine de personnes qui se relayaient et changeaient de bateau à intervalles réguliers.

Quand je suis arrivée à bord, pas moins de 3 amies proches faisaient partie de ma nouvelle équipe. Je ne m’étais jamais retrouvée dans cette situation et j’allai bientôt découvrir que l’amitié au travail peut se révéler très dangereuse.

Trois amies au rapport

Sur mes trois amies, j’ai eu trois réactions différentes. Je vais vous les partager car je pense qu’elles sont représentatives de ce que l’amitié au travail peut engendrer.

La vraie amie

La première était ravie et soulagée que j’arrive à bord. Elle connaissait mes méthodes de travail et ma vision des choses. En outre, elle n’aspirait pas à devenir manager pour le moment, jugeant qu’il était trop tôt pour elle de prendre des responsabilités.

Aussi, elle adorait son métier d’esthéticienne, faire des soins et le contact avec ses clientes. Elle a fini par exprimer sa volonté de prendre plus de responsabilités au fil des mois, parce qu’elle se sentait à l’aise pour me demander de l’aide. Nous avons travaillé ensemble à son évolution.

Elle savait que ma position de manager rendait les choses difficiles pour notre amitié, mais nous n’avons jamais eu besoin d’en parler. Quand nous nous retrouvions en dehors du travail dans nos quartiers de vie, nous ne parlions jamais du travail.

Un accord tacite qui a permis de maintenir notre relation amicale, tout en travaillant efficacement. Un exemple parfait d’une superbe amitié qui peut déboucher sur de belles choses.

L’opportuniste

La seconde avait clairement l’intention de tirer profit de la situation pour se placer dans les bonnes grâces de la compagnie. Elle rentrait dans la catégorie “opportuniste” des quatre visages que l’on peut rencontrer lors d’une prise de poste.

Avec elle, ça a été un jeu de stratégie pendant les six mois suivants. Elle ne me lâchait pas d’une semelle pour savoir comment tout fonctionnait, tout le temps. Notre relation amicale était pour elle du pain bénie car elle pouvait se permettre une certaine familiarité avec moi que les autres pouvaient difficilement obtenir.

Comme je vous l’ai dit plus tôt, je n’avais alors aucune expérience sur le sujet de l’amitié au travail. J’ai fait de grosses erreurs avec elle en lui confiant des problématiques de travail qui ajoutaient de l’eau à son moulin et une certaine emprise sur moi en tant que manager.

Je ne lui en veux pas car, en plus d’être ambitieuse, elle était vraiment qualifiée pour elle aussi passer dans l’équipe de management tournante. D’ailleurs, elle a fini par réussir.

En revanche, il a été compliqué d’établir des lignes strictes entre nous. De plus, il s’agissait pour moi d’un véritable exercice de caméléon. Passée la porte du SPA, je devenais sa manager. Mais huit ponts plus bas, nous dînions et faisions la fête ensemble.

Si c’était à refaire, je mettrai plus de distance entre nous.

Mon cauchemar

La troisième amie a été mon premier vrai cauchemar de manager. Elle avait clairement la rage au ventre de ne pas avoir été nommée pour prendre la relève, malgré des emails insistants auprès des ressources humaines.

Elle se sentait légitime et prête, forte de son expérience à bord et à terre. En outre, elle avait une entreprise familiale à la maison. Ses compétences en gestion et management n’étaient donc, de son point de vue, plus à démontrer.

Je suis passée par tous les stades avec elle.

L’accueil fût chaleureux quoi que un brin trop amical pour être honnête, je m’en rend compte avec le recul.

Puis ça a été une succession de réflexions sur mes méthodes de travail, d’organisation et de gestion des équipes. J’ai même appris qu’elle essayait d’organiser une petite mutinerie dans l’ombre pour me rétrograder et prendre le poste de SPA manager.

Elle a quand même poussé le bouchon loin en envoyant des rapports détaillés à mon patron sur mes activités personnelles après le travail. Son but? Me discréditer bien sûr, tout en se la jouant “je suis de ton côté” en face à face.

L’avantage? Elle m’a beaucoup appris sur l’amitié au travail. Je la remercie sincèrement du calvaire qu’elle m’a fait vivre car j’en suis sortie avec une autre vision de la vie et de mes relations. J’ai aussi eu la chance d’être appuyée par les autres managers et mes patrons qui ne voyaient pas d’un très bon œil ses façons de faire. Toutefois dans un autre contexte, elle aurait très bien pu ruiner ma carrière.

Je ne l’ai jamais recroisée après cette collaboration. Elle n’est pas devenue manager dans la compagnie, en tout cas durant les cinq années où mois j’y étais. J’espère qu’elle a trouvé sa voie, moins rageuse et empreinte de jalousie, et qu’elle s’épanouie quelque part.

Trois conseils sur l’amitié au travail

La question qui se pose est la suivante: “est ce que je peux encore être ami avec des gens qui étaient mes collègues maintenant je suis leur manager?”

Il n’y a pas de réponse en noir et blanc à cette question. Ce n’est pas tout oui ou tout non. Il s’agit d’un ajustement à mettre en place.

Il est clair qu’il ne s’agit pas de rompre les liens avec vos amis sous prétexte que vous êtes devenu leur responsable. Déjà parce que humainement parlant c’est quelque chose de douloureux.

Ensuite parce que vos amis ne comprendraient pas votre réaction excessive. Ils pourraient se retourner contre vous en vous accusant d’avoir pris la grosse tête, alors que vous essayez simplement de vous protéger.

En revanche, vous ne devez pas laisser vos amitiés venir perturber votre travail de manager, et vice versa. Votre position de manager ne doit pas venir perturber les performances de vos amis.

Gardez à l’esprit que, à l’image de ma première amie dont je fais mention plus haut dans cet article, vos vrais amis comprendront le dilemme dans lequel vous vous trouvez.

Voici mes trois conseils pour gérer l’amitié au travail.

Tout le monde à la même enseigne

Vous devez vous assurez que vos amis devenus vos employés reçoivent le même traitement que les autres.

Cela ne veut pas simplement dire faire attention au favoritisme. Il faut aussi faire attention à ne pas les traiter plus durement ou moins bien que les autres.

En leur attribuant un traitement plus dur que pour le reste de l’équipe, vous aurez peut-être tendance à penser que cela vous donnera du crédit aux yeux des autres. Si le lien d’amitié est connu de tous, il peut être tentant de tirer sur la corde pour prouver que vous ne faites pas de favoritisme.

En revanche, c’est une technique déloyale envers vos amis qui ne passeront pas toujours l’éponge sur les affronts que vous leur faites au nom de votre amitié. De plus, cela veut aussi dire que vous sabotez leurs propres résultats, ce qui est contre productif à votre mission de manager.

Vous ne dispenserez pas vos amis de faire partie des équipes de roulement pour les dimanches et jours fériés, ni ne leur accorderez plus de liberté dans la possibilité de poser leurs congés par exemple.

De la même façon, vous ne les ferez pas systématiquement faire les fermetures tardives ni les tâches ingrates dans l’espoir de vous débarrasser des plaintes.

Ami dedans et ami dehors

Vous ne pouvez pas espérer entretenir les mêmes liens d’amitié sur le lieu de travail et en dehors.

En tant que nouveau manager, vous devez construire une ligne directive que tout le monde devra suivre. Vos relations amicales ne doivent pas entrer en ligne de compte lors de l’établissement des règles et des objectifs, ni dans un sens, ni dans l’autre.

Mettez en place votre fil rouge et déterminez vos buts à atteindre comme si vous ne connaissiez pas les membres de votre équipe.

Vous pourriez même, à l’aide de vos nouvelles compétences de manager, découvrir des facettes cachées de vos amis. Ne partez pas du principe que vous savez déjà tout d’eux concernant leur vie professionnelle.

Le confident

Je vous en conjure, même si votre meilleur ami se trouve dans l’équipe, ne lui confiez pas vos problématiques de management.

Préférez demander conseil ou parler de vos difficultés avec un autre manager d’un département voisin ou avec vos supérieurs. Si vous n’avez pas cette possibilité, vous pouvez aussi envisager de prendre un coach en extérieur qui vous aidera en ayant plus de recul sur les situations.

Faire de votre ami / employé votre confident ne vous sera jamais bénéfique. D’abord parce que vous allez entraîner votre ami dans des questionnements et des problèmes qui ne devraient pas être les siens dans le cadre du travail. Laissez-le se concentrer sur ses tâches en priorité.

Ensuite, vous risquez, même avec la meilleure volonté du monde, de faire du favoritisme. Et si vous pensez trouver une technique imparable pour le cacher, le reste de l’équipe ne sera pas dupe. Il y a des regards et des sourires qui ne tromperont personne. Tôt au tard, on vous reprochera à l’un comme à l’autre ce lien d’amitié trop prononcé.

C’est à vous!

Avez-vous déjà été confronté à la situation de l’amitié au travail? Qu’avez-vous tiré de cette expérience? Partagez vos expériences en commentaire ou posez vos questions au besoin!

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de lire gratuitement le Guide d'introduction au métier de SPA Manager: 10 compétences essentielles à maîtriser.